Canaro a mangé du pain

A partir de 4 ans - Environ 6 minutes

Vignette Canaro a mangé du painExtra Canaro a mangé du pain

A écouter

Lue par Joseph :
Lue par Marion :

A lire

Canaro, le petit canard, vit sur la rivière près d’un charmant village de campagne. Il est encore tout jeune et sa maman l’aide à trouver sa nourriture. Il apprend à attraper des insectes, dans l’eau et sur les berges. Il trouve aussi des bonnes plantes à manger, des algues, et des petits poissons. Il adore les petits poissons, mais ils sont difficiles à pêcher : il faut être très habile !

En se laissant emporter doucement par le courant de la rivière, Canaro et sa maman sont arrivés un jour jusque dans le village. Au début, ils se sont montrés très méfiants : ils n’avaient pas l’habitude de voir de si près des voitures, des promeneurs, des enfants, des poussettes, des chiens. Mais ils se sont habitués petit à petit et se laissent maintenant approcher.
L’après-midi, souvent, des gens apportent des choses étranges qu’ils jettent dans l’eau. Ça flotte, puis ça finit par être emporté par le courant. Au début, Canaro et sa maman n’y ont pas prêté attention, mais un jour sa maman a goûté ces drôles de choses blanches et jaunes et elle a trouvé ça bon.
« Goûte mon petit caneton ! », a-t-elle dit à Canaro.

C’est ainsi que Canaro a goûté le pain pour la première fois. Il a d’abord trouvé ça très bizarre et, après son repas, il se sentait un peu barbouillé.
Mais chaque jour des gens revenaient jeter du pain et chaque jour, il en goûtait un peu à nouveau. Petit à petit, Canaro s’est habitué à ce nouveau goût et finalement, avec sa maman, ils ont eu envie d’en manger toujours plus. Quand ils voyaient arriver des promeneurs avec des sacs, ils avaient l’oeil ! Ils s’envolaient et arrivaient à tire d’aile pour venir se régaler. Peu à peu, ils ont arrêté de fouiller les berges pour chercher des plantes, ils ont cessé d’attraper les insectes et de pêcher les petits poissons. Canaro ne se souvenait d’ailleurs plus trop comment on faisait : c’était tellement plus simple de manger du pain. Il y avait toujours des gens pour venir leur en donner. Bien sûr, chaque personne en donnait très peu : mais à force, tout au long de la journée, ça finissait par faire énormément de pain, partout sur les berges et dans la rivière.
Canaro et sa maman ont été rejoints par d’autres canards et tout le monde se gavait à volonté, sous les yeux ravis des promeneurs.

Le temps est passé et peu à peu, certains canards ont commencé à tomber malades. Canaro aussi ne se sentait pas très en forme. Ses plumes perdaient leurs couleurs, il avait souvent mal au ventre. Sa maman n’a pas été épargnée : un soir, elle s’est endormie, et le matin suivant, elle ne s’est pas réveillée. Canaro était devenu adulte et il pouvait se débrouiller tout seul, alors il a laissé sa maman dormir et il est parti avec les autres canards.

Quelques jours plus tard, par un beau mercredi ensoleillé, Canaro a mangé encore plus de pain que d’habitude. Le lendemain, il se sentait si faible, qu’il n’a pas réussi à se lever. Il était couché dans l’herbe, il avait vraiment mal au ventre.
C’est alors qu’il a fait la connaissance de Lola. Lola passait par là en rentrant du lycée, quand elle a vu ce jeune canard mal en point, couché dans l’herbe. Elle l’a attrapé avec son poncho, ça n’a pas été difficile : Canaro n’a même pas essayé de s’enfuir. Pourtant il avait très peur, il a même essayé de la pincer avec son bec ! Mais Lola connaît bien les animaux et ne s’est pas laissée impressionner. Elle a bien vu qu’il avait besoin d’aide.
Lola a emmené Canaro chez le vétérinaire. Le vétérinaire était très surpris de voir arriver Lola avec un canard ! D’habitude, Lola vient avec son chat ou son lapin. Le vétérinaire a ausculté Canaro et, très vite, il a trouvé la cause de son mal-être. Canaro avait mangé beaucoup trop de pain, depuis trop longtemps. Le vétérinaire a expliqué à Lola : « Les gens ne peuvent pas s’empêcher de donner du pain aux canards. Ils se disent qu’un tout petit peu de pain, ça ne leur fera pas de mal. Mais quand tout le monde en donne « un petit peu », ça finit par faire énormément de pain. Les canards, et les autres oiseaux, le digèrent mal, ils ne sont pas fait pour manger du pain. Le pain gonfle dans leur estomac, il provoque des carences, des maladies. Il les empoisonne lentement, jusqu’à ce qu’ils finissent par dépérir et par mourir ».

Le vétérinaire a donné des médicaments et des vitamines à Lola pour qu’elle soigne Canaro. Lola l’a installé dans son jardin dans une grande cage. Canaro n’a pas trop compris ce qui lui était arrivé, mais il s’est habitué à la présence de Lola, qui a bien pris soin de lui. Il s’est senti mieux peu à peu, il a eu beaucoup de chance que Lola arrive à le sauver. Une fois requinqué, Lola a ouvert sa cage pour continuer à s’occuper de lui en liberté et, un beau jour, il a pu voler à nouveau et partir retrouver les autres canards de la rivière. Parmi ses amis, beaucoup avaient disparu.
Lola a fabriqué plein d’affiches et, avec l’accord de la mairie, elle est allée les accrocher dans le village, près de la rivière. Sur ces panneaux, il est expliqué que le pain est très mauvais pour les oiseaux, même si on en donne « juste un petit peu ! ». Si on veut vraiment nourrir les canards, pour avoir le plaisir de les voir s’approcher et se régaler, on peut leur apporter de la salade, par exemple, ou bien des épluchures de légumes, ou encore du maïs cuit ou concassé. Lola veille : elle est devenue une vraie petite gardienne de la rivière ! Grâce à elle, les promeneurs ont compris et les canards du village ont retrouvé une bonne santé !
Elle vient souvent voir Canaro et il n’oublie jamais de lui lancer un fabuleux « Coin-Coin » de remerciement !

FIN

Petit mot de l'auteure

Tout le monde sait que le pain est dangereux pour les oiseaux, mais beaucoup de gens n'en tiennent pas compte. Voici donc un petit rappel bien utile ! Par mes histoires, j'espère contribuer à faire passer des messages en faveur des animaux, de leur protection... Le prénom du canard a été inventé par Nina, ma fille de 5 ans :)

Ces histoires sont inventées, écrites, illustrées et racontées par nous-mêmes : n'hésitez pas à nous faire un petit retour sur ce que vous avez aimé, ce qui vous a moins plu, ainsi que sur les réactions de vos enfants !

Bonne visite ! :)