Oyez, Oyez !

Le premier livre d’Histoires Douces est arrivé !
Venez le découvrir ❤️

Les animaux en chocolat

À partir de 3 ans - Environ 7 minutes

Vignette Les animaux en chocolat

À écouter

Lue par Joseph :
Lue par Marion :

À lire

Nous sommes au tout début du mois d’Avril, c’est les vacances.
Les longues nuits et le temps froid de l’hiver ont laissé place à des journées de plus en plus ensoleillées.
Entre deux averses de giboulées, Nina a repris l’habitude d’aller jouer dans le jardin avec son petit frère Noé. Ils habitent à la campagne, en bordure de champ. Ils adorent construire des cabanes de bric et de broc, et faire manger leurs peluches avec la dinette. Ils sont expert en cuisine : tarte à la boue parsemée de cailloux, plume rôtie sur son lit de feuilles pourries et sa sauce eau croupie, bouillon de crotte de pigeon et pointe de sable…
Un vrai régal !

En jouant, ils aperçoivent de temps en temps des lapins qui se promènent près des pommiers, ou un écureuil dans les noisetiers. Une fois, Nina a même vu passer un blaireau ! Il était venu se faire un festin au pied du gros cerisier !
Les petits oiseaux volent partout, et les faisans et perdrix picorent le sol, parfois en se mélangeant avec les poules de la maison, outrées de les voir traverser nonchalamment leur petit groupe.

Ce matin là, les enfants ont bien joué dehors et maman les appelle pour venir goûter. En plus du jus de fruit et de la compote, elle a préparé des cookies maison.
Nina et Noé adorent ça ! Seulement, ils sont un peu déçus en les découvrant : il n’y a pas de pépites !
- Maman, pourquoi tu n’as pas mis de morceaux de chocolat ?
- Je n’en avais plus et j’ai oublié d’en racheter.
- Oh, c’est trop nul !
Maman réplique :
- Il y en aura la prochaine fois. Estimez-vous heureux d’avoir déjà un beau goûter comme ça ! Les petits animaux dans le jardin cherchent leur nourriture seuls par tous les temps, ils ne mangent pas des biscuits chauds servis à table !

Nina et Noé finissent leur goûter. Ils s’amusent beaucoup à imaginer les oiseaux installés à une table à se faire servir comme des rois.
Finalement, même sans pépites, les cookies de maman sont super bons !

De retour dehors, le soleil s’est caché, le froid pique à nouveau. Le ventre plein, ils ont soudain une idée : et s’ils faisaient la cuisine pour les petits animaux du jardin ?
Armés de leur pelle, leur seau, leur dinette, les voici à pétrir la boue, incorporer le sable, ajouter les cailloux pépites.
Très fiers de leurs cookies de terre, ils vont les disposer soigneusement aux endroits où se promènent le plus les animaux sauvages. Ils en laissent même trois dans le poulailler : après tout, les poulettes de la maison aussi, vivent dehors. Elles ont le droit d’avoir un bon goûter pour se réchauffer !

Le lendemain, les enfants sont un peu déçus de constater que leurs biscuits n’ont pas tellement bougé. Comme il a plu un peu pendant la nuit, certains sont tout dégoulinant, tout collants, tout aplatis. Les poules ont gratté ceux du poulailler, qui sont complètement détruits.

- Maman, peut-on faire des vrais cookies pour les animaux ? Ils n’ont pas aimé les nôtres.
Maman sourit. Evidemment, il n’y a pas beaucoup de bêtes qui se nourrissent avec de la boue.
- Peut-être avez-vous fait le régal de quelques vers de terre. Mais les cookies que je fais ne seraient pas bons pour les petits animaux ! Ils mettraient leur santé en danger. Si vous voulez les nourrir, il faut leur proposer des recettes adaptées.

Après quelques recherches, voici tout le monde au magasin pour acheter de quoi préparer à manger pour les habitants du jardin. Huile végétale, graines diverses et variées, fruits secs, croquettes,…
De retour à la maison, ils passent tout l’après-midi à confectionner des superbes boules de graisse, disposent des croquettes pour les hérissons qui se réveillent doucement de leur hibernation, laissent des rondelles de carottes pour les lapins, amènent les restes de table pour les poules…

- J’ai hâte d’être demain, pour voir si les animaux sont venus manger ! dit Noé lorsqu’il se couche après avoir écouté l’histoire du soir.
Il est bien difficile pour les enfants de s’endormir tant ils sont impatients de savoir si leurs recettes ont eu du succès.

Le lendemain, les enfants sont réveillés de bonne heure par un vrai concert de cloches ! Ça sonne, ça sonne, des dizaines de cloches s’entendent au loin !
- Mais alors, c’est quoi ce raffut ce matin ? s’exclame Noé.
- On dirait que ça vient du village, peut-être de l’église ? s’interroge Nina.
Ils se souviennent soudain de tout ce qu’ils ont installés dans le jardin la veille et se lèvent précipitamment.
Bottes, manteau, écharpe… les voilà dehors avant même d’avoir pris leur petit déjeuner.

Ils courent au pied des pommiers et poussent une exclamation de surprise !
Non seulement les rondelles de carottes ont disparu, mais il y a un lapin, toujours là ! Et pas n’importe quel lapin ! C’est un lapin… en chocolat !
Noé le ramasse. C’est incroyable !
Tout excités, les enfants continuent leur inspection. Ils jettent un oeil dans le poulailler : les restes de nourriture ont disparu, mais de nouveau, une surprise : ils découvrent une énorme poule en chocolat !
Quelqu’un a fouillé dans les croquettes pour les hérissons et a laissé une jolie crotte. Celle-ci, c’est une vraie !
Mais un peu plus loin, sur le chemin, ce sont plein de petits bonbons en forme d’oeufs, qu’ils ramassent, à l’emplacement où étaient les graines pour les oiseaux !
- Fantastique, c’est comme si les animaux voulaient nous remercier ! s’exclame Noé.
A côté des boules de graisses, Nina découvre… un dinosaure en chocolat ! Un peu perplexe, elle le prend quand même. Peut-être qu’un dinosaure est venu gouter une boule de graisse pendant la nuit ?

De retour à la maison, les enfants montrent leurs trésors à maman.
- C’est incroyable ! Quelle belle récompense.
- Il va falloir que l’on cuisine plus souvent pour les animaux ! dit Nina.

Les matins suivants, ils espèrent bien trouver encore du chocolat dans le jardin ! Mais non, il n’y a rien. Ou disons plutôt qu’il n’y a pas de sucreries. Ils aperçoivent par contre encore plus de petits animaux que d’habitude !
- Nous n’avons pas entendu de cloches ce matin, remarque Nina.
- Mais alors, peut-être que ce sont elles qui ont amené les chocolats l’autre jour ? s’interroge Noé. Puisqu’elles ont sonné seulement le jour où nous en avons trouvé !

Que ce soit les cadeaux des cloches, ou un remerciement de la part des bêtes vivants dehors, on ne saura jamais qui a pu déposer toutes ces confiseries dans le jardin !
Quoi qu’il en soit, les enfants ont décidé de continuer à nourrir les petits animaux quand il fait froid : les voir se régaler et savoir qu’ils les aident à passer l’hiver, ça leur fait encore plus plaisir que de manger du chocolat !

FIN

Petit mot de l'auteure

Ces histoires sont inventées, écrites, illustrées et racontées par nous-mêmes : n'hésitez pas à nous faire un petit retour sur ce que vous avez aimé, ce qui vous a moins plu, ainsi que sur les réactions de vos enfants !

Si vous aimez ces histoires que je mets à disposition gratuitement, vous pouvez si vous le souhaitez, me faire un petit don facilement. Cela m’encouragera et m’aidera à payer l’hébergement du site, le matériel de dessin…

Bonne visite ! :)